I’m in love with the coco !

Aaaaaaah … l’huile de coco! Les possibilités d’utilisation de cet élixir magique sont infinies! On s’en badigeonne, on la consomme vierge et bio, et on la trouve dans la plupart des grandes surfaces et magasins bio (au rayon huiles ou bio ou diététique selon les enseignes).

IMG_0172-26-26

Voici comment elle me sauve la vie au quotidien (et me permet de faire pas mal d’économies!)

  1. Cuisine
    Personnellement, j’utilise principalement l’huile de coco pour cuisiner. Cette huile, composée d’acides gras saturés, est extrêmement bonne pour la santé. Elle n’oxyde pas face à de hautes températures, résiste donc très bien à la cuisson et conserve ses propriétés (contrairement à la plupart des huiles, notamment l’huile d’olive, qu’il convient mieux de consommer crue ou à basses et moyennes températures).
  2. Démaquillant
    Si vous avez lu ma routine de démaquillage à l’huile, ici,  vous saurez que je suis accro à l’huile de coco pour cette utilisation. Au contact de la peau elle fond en un liquide très fluide, et glisse donc très bien lorsque on masse son visage pour décoller les impuretés et dissoudre le maquillage.
  3. Huile hydratante
    Pour le corps, les cheveux, les mains, les pieds, les cuticules: très peu de restrictions pour appliquer cette huile, si ce n’est d’éviter de s’en enduire les cheveux si les vôtres sont fins (car ça va les graisser!). Utilisez là plutôt en huile avant le shampoing (à appliquer aussi aux racines car cela soigne le cuir chevelu et stimule la pousse, mais veillez à bien shampouiner après pour ne pas avoir les cheveux gras).
    Évitez aussi de l’appliquer en huile hydratante pour le visage (sauf si vous avez la peau trèèèès très sèche) car cette huile fait partie de la petite famille des huiles comédogènes (des huiles qui sont tellement riches qu’elles peuvent boucher les pores et provoquer l’apparition de boutons et points noirs). Retrouvez la définition des huiles comédogènes et la liste ici.
    Vous pouvez aussi l’utiliser comme huile après soleil, huile de massage, huile pour bébé (aucune contre indication pour l’utilisation sur les bébés, au contraire, leur organisme fragile vous en remerciera! Leur peau va absorber tous les bienfaits de la noix de coco 🙂 )
  4. Bain de bouche (Oil pulling)
    Si vous ne connaissez pas l’oil pulling, il s’agit d’une ancienne pratique ayurvédique permettant d’extraire les toxines présentes dans la bouche afin d’avoir une meilleure hygiène buccale.
    À faire le matin, avant de manger: faites un bain de bouche avec l’équivalent d’une grosse cuillère à café (en douceur, pas besoin de forcer comme avec un bain de bouche traditionnel, l’idée étant de tenir pendant 15 à 20 minutes. Pas plus car passé les 20minutes, les toxines extraites risquent d’être ré-assimilées). Ensuite, recracher l’huile dans la poubelle (pas dans l’évier car l’huile risque de se solidifier dans vos canalisations). Puis laver vos dents normalement.
    Les bienfaits de l’oil pulling sont: dents plus blanches, meilleure haleine, gencives moins sensibles, bon pour les maux de tête et la gueule de bois (dûment testé et approuvé par ma soeur, Mélodie!)
  5. Hygiène intime et lubrifiant naturel
    L’huile de coco peut être utilisée comme lubrifiant, mais n’est pas compatible avec les préservatifs! L’odeur n’est pas déstabilisante et il n’y a rien de mieux pour vos régions intimes respectives!
    Très bon en cas d’irritation également, appliquer l’équivalent d’un petit pois sur la zone irritée préalablement nettoyée. Soulage immédiatement!
  6. Aphtes:
    Lorsque je n’ai pas de bain de bouche à disposition, j’applique un peu d’huile de coco sur mon aphte après m’être brossé les dents, et grâce à ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes, ça m’apaise et ça aide l’aphte à se résorber!

Alors? Alors? C’est pas merveilleux? C’est simple, j’ai un pot d’huile de coco dans la cuisine, un dans ma salle de bain et un dans ma chambre!

IMG_0162-17-17

Crazy for coco! 😉

Huile contour des yeux : Idée de cadeau fait main pour la Fête des Mères

Bonjour!
La fête des mères approche, et pour les retardataires qui souhaite fabriquer un cadeau sans trop tambouiller, je pense que cette recette vous conviendra!
IMG_0008-1-1

Cette huile pour le contour des yeux a déjà été testée et approuvée par ma maman, elle convient en réalité à tout le monde car cette huile est non seulement anti-rides, mais elle est aide également à atténuer les cernes et les poches sous les yeux.

L’huile de rose musquée est une huile destinée principalement aux peaux matures car elle aide la peau à reconstruire son collagène et participe à la prévention des rides. Attention, bien qu’on ne puisse rien faire contre l’apparition des rides, il est important de prendre soin de son contour des yeux pour retarder leur apparition, et pour permettre à cette zone de ne pas vieillir prématurément. Et même si vous avez déjà des rides! Cette huile redonne souplesse et élasticité à la peau!
L’huile de calophylle active la micro-circulation. Des cernes bleutées sont le signe d’une zone mal oxygénée et cette huile va favoriser une bonne circulation sanguine dans cette zone délicate. La synergie de l’huile végétale de calophylle et de l’huile essentielle d’hélichryse italienne est parfaite pour cette utilisation.

Attention, pour les cernes très foncées (souvent plus sur les peaux mates), il n’y a aucun produits miracle. Mais il ne vous coute rien d’essayer ce sérum, car vous prendrez quand même soin de votre contour des yeux et préviendrez l’apparition des rides précoces.

Cette recette est vraiment très simple, il vous faut seulement trois ingrédients, une fiole de 20ml, et une cuillère à soupe désinfectée (et éventuellement un petit entonnoir).
1 cuillère à soupe d’huile végétale de calophylle
1 cuillère à soupe d’huile végétale de rose musquée
2 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne

IMG_0009-2-2

Attention à ne pas dépasser le ratio d’1 goutte d’huile essentielle pour 1 cuillère à soupe d’huile végétale car ce mélange est destinée à être appliqué autour des yeux. Si vous abusez d’huiles essentielles, vous risquez une irritation oculaire, voire une brûlure!

Comment l’appliquer?
Une goutte sur l’index pour les deux yeux suffit. Frotter vos deux index ensemble pour répartir le produit et appliquer sous les yeux. Ne pas trop s’approcher du bord des yeux (rester assez bas sur les cernes), car en dormant, le produit va « circuler » et remonter. Masser délicatement la zone avec vos index, pendant au moins 30 secs à une minute, en mouvement circulaire, jusqu’à vos sourcils.

IMG_0011-4-3

Bonne fête des mères!!!

Ma routine beauté du soir: démaquillage à l’huile et layering.

Bonjour!

Aujourd’hui je reviens vous parler du démaquillage à l’huile, et de la méthode du layering, qui font partie intégrante de ma routine beauté du soir.

Tout d’abord, on ne soulignera jamais assez qu’il est primordial de se démaquiller tous les soirs. TOUS.LES.SOIRS. Pour laisser la peau respirer et lui permettre de se régénérer, il est nécessaire qu’elle soit propre et hydratée. Si l’on oublie de se démaquiller, les pores peuvent se boucher, ce qui résulte en boutons et teint terne, des cellules qui se régénèrent mal, et un vieillissement précoce de la peau (rien que ça).

La méthode que je pratique tous les soirs est celle du layering (= technique des couches/ du millefeuille). C’est une méthode qui nous vient d’Asie et qui consiste en la multiplication de nettoyants doux et de sources d’hydratation.

Première étape: démaquillage avec un corps gras, préférablement une huile (il n’y a rien de plus pur et naturel!), mais un baume peut aussi convenir. Appliquez une petite noisette d’huile ou baume, et massez la peau, en insistant sur les zones très maquillées, notamment les yeux et les cils si vous mettez du mascara. L’huile de coco ne me pique pas du tout les yeux et dissous très bien le mascara, je ne saurais me prononcer sur d’autres produits ou baumes car beaucoup contiennent de l’alcool. Cette étape n’est pas obligatoire si vous ne vous maquillez pas, un nettoyant et un hydrolat suffiront.
{Oubliez l’eau micellaire si vous recherchez une routine beauté naturelle. À long terme, l’eau micellaire décape la peau.}

Pour une routine en douceur, l’huile est beaucoup plus adaptée. Elle dissout le maquillage, ne pique pas, et peut s’utiliser sans cotons (donc meilleur pour l’environnement!). J’utilise l’huile de coco, car comme elle est très grasse et liquide, elle glisse vraiment sur la peau et ne tire pas, ce qui me permet de masser vraiment mon visage afin de décoller tout le maquillage et la saleté. Vous pouvez utiliser l’huile de votre choix, comme l’huile d’olive, d’amande douce, abricot etc, mais pour avoir testé avec l’huile de jojoba, je ne l’ai pas aimée pour démaquiller. Si vous utilisez un baume, même utilisation, vous pouvez l’appliquer sur un coton ou avec vos doigts et masser votre visage afin d’enlever le maquillage. (j’utilisais avant le lait nettoyant confort à l’amande, vraiment pas mal).
Mais pour moi, l’huile de coco est vraiment idéale. Pour celles qui auraient peur que ce soit trop gras pour la peau, n’ayez crainte, l’étape d’après y remédie 😉

Deuxième étape: J’émulsionne l’huile avec de l’eau tiède. Cela permet de bien décoller les impuretés. Ensuite, je passe sur mon visage un gant ou un carré de tissu humidifié avec de l’eau chaude. L’eau chaude permet de dissoudre l’huile, et il ne vous restera pas de film gras sur la peau, donc pas de risque que l’huile de coco, qui est comédogène, bouche vos pores.

Troisième étape: (eh oui!) Le nettoyage. Je nettoie ensuite ma peau avec un nettoyant sans savon. Les deux premières étapes servaient au démaquillage, et maintenant on nettoie la peau pour la nettoyer des impuretés et de la pollution. C’est particulièrement nécessaire en été, lorsqu’on applique de la crème solaire, il est important bien nettoyer la peau des filtres chimiques et physiques UVA et UVB. Pour les flemmardes, cette étape peut éventuellement être sautée, même si je pense qu’il est important de parfaire le nettoyage… Si vous êtes pressées, allez directement à l’étape 5 🙂 J’utilise un nettoyant doux de chez Florame, vous pouvez prendre votre produit chouchou, une mousse nettoyante, un savon doux etc. Avec mon éponge Konjac, ma peau est vraiment bien nettoyée mais pas décapée!

Quatrième étape: Une lotion ou un hydrolat. C’est une étape optionnelle, mais que j’apprécie vraiment car je trouve que les hydrolats sont vraiment bénéfiques pour la peau. (premier article de notre circulaire…), et permet d’apporter une hydratation supplémentaire à la peau.

Cinquième et dernière étape: Hydrater la peau avec une huile ou une crème. En fonction des besoins de votre peau, vous pouvez appliquez l’huile de rose musquée (peaux sensibles et matures), l’huile de jojoba (pour tous types de peaux, huile assez légère), de l’huile d’avocat, d’amande douce, d’argan, grenade, abricot… L’idéal est de tester plusieurs huiles afin de trouver celle qui nous convient le mieux. (astuce: aroma zone vend des fioles de 10ml de toutes les huiles, pour environ 1€, qui permet de les tester avant de s’engager dans un grand format!)
En plus de votre huile, vous pouvez rajouter à cette étape un soin pour le contour des yeux, et un sérum, en fonction de l’état de votre peau, et pour les plus motivées!

C’est vrai que cette routine peut paraître longue et fastidieuse, mais pour moi c’est un vrai moment de bien être, que je ne rate jamais et que je pratique avec plaisir tous le soirs. Certaines penseront que c’est une perte de temps, mais je vois vraiment les résultats sur ma peau depuis que je pratique cette méthode.
ATTENTION: Si vous n’utilisez que des produits cosmétiques conventionnels et non naturels, je ne recommande vraiment pas cette méthode, car vous multiplierez l’apport de produits chimiques et de perturbateurs endocriniens, et vous mélangerez des produits qui font mauvais ménage et vous n’obtiendrez pas la synergie harmonieuse que produit le layering avec des produits naturels. Qu’on se le dise 😉

Bisous!